Comment ITC fait face à la crise sanitaire ?

Soutien aux employés

Depuis le début du confinement à la mi-mars, toute l’équipe (Canada, États-Unis et France) est passée en télétravail. Ce processus a été d’autant plus facilité par le fait que plusieurs membres de l’équipe travaillent déjà à distance. Notre infrastructure informatique était donc prête au niveau technique, mais aussi au niveau sécurité, pour supporter cette nouvelle organisation.

Cette nouvelle organisation du travail a engendré une révision de nos procédures de gestion. À l’interne, cela se fait via des réunions plus fréquentes, un compte rendu plus assidu de la part du service commercial et la revue beaucoup plus régulière des différents indicateurs de performance (KPIs) liés aux différents services. À l’externe, nous continuons à faire travailler nos linguistes le plus possible, car nous savons que ces prestations linguistiques constituent souvent leur seule source de revenus.

Bien entendu, le fait que tout le monde soit en télétravail impose de nouveaux rituels afin de maintenir le niveau d’implication de tous et la motivation. C’est pourquoi nous organisons des activités par visioconférence : jeux-questionnaires, after-work, déjeuner, séances de sport et beaucoup d’autres activités afin que l’équipe reste connectée et en lien avec les membres éloignés.

Pour offrir une sécurité à nos employés, nous avons commandé des masques pour tous nos employés, leurs conjoints et leurs enfants.

Soutien aux partenaires

Face à cet évènement en tout point exceptionnel, nous tenions à trouver des soutions pour aider nos professionnels partenaires à faire face à la situation. Nous avons donc mené quatre actions en ce sens :

  • Aucun changement n’a été apporté à nos délais de paiement et aucune pression financière n’est mise sur nos partenaires.
  • Nous accompagnons nos partenaires dans le développement de leur champ de compétences et de nouveaux services afin de pouvoir leur fournir suffisamment de travail. Des formations sont organisées en ce sens.
  • Selon les différents projets, nos collaborateurs reçoivent des formations sur les outils à utiliser, qu’ils soient actuels ou nouveaux.
  • Nous avons revu notre organisation interne afin de renforcer la cohésion avec nos partenaires externes et les informer régulièrement des décisions prises au moyen d’emailings.

Soutien aux clients

Depuis le début de la crise, notre priorité a été d’offrir à nos clients des services adaptés à la situation. C’est afin de répondre aux nouveaux besoins de notre clientèle que nous avons revu notre organisation pour faire face aux nouveaux défis.

Cela nous a permis d’aider à notre manière nos clients et nos clients potentiels en offrant différents services gratuitement en vue de répondre à leurs besoins du moment, et ce, dans les plus brefs délais. Garder le lien avec nos contacts et profiter de ces moments pour mieux les connaitre nous a paru crucial pour eux et pour nous.

Nous faisons une analyse régulière des besoins et des attentes de nos clients afin d’anticiper les demandes et d’y répondre efficacement et rapidement. C’est pourquoi nos gestionnaires de projets proposent de nouveaux services à leurs clients afin d’avoir une plus grande portée en situation fragile.

Grâce à la proactivité de nos équipes, ITC a su s’adapter et innover dans des situations auxquelles nous n’aurions pas habituellement étaient confrontés.

Bien que la situation mondiale soit critique, ITC souhaite apprendre et grandir. C’est pourquoi nous croyons que la clé est de constamment réévaluer sa stratégie d’affaires au fur et à mesure que la situation évolue. Ayons un impact positif et ressortons plus forts de cette crise internationale. Nous avons confiance que le « après » sera prolifique.

À défaut de se serrer la main, on se serre les coudes !

Puisque la pandémie de Coronavirus n’affecte pas seulement la santé, mais aussi l’économie, les gouvernements ont commencé à mettre sur pied des mesures pour stimuler l’économie et surtout pour soutenir les entreprises.

Nous le savons tous, nos entreprises locales, précisément celles qui ne font pas partie des services essentiels, souffrent de la présente crise financière. Que ce soit en fermant leurs portes ou en ayant recours au chômage partiel pour la majorité ou la totalité de leurs employés, les entreprises locales doivent trouver des mesures pour réduire leurs dépenses et l’effet de la crise sur leur chiffre d’affaires, et ce, même si ce dernier se voit fondre jour après jour. Cela dit, comment font-elles pour survivre ?

Elles s’adaptent et aident ! En France, de nombreuses entreprises ont réorienté leurs activités pour produire des biens nécessaires à la lutte contre la propagation du Coronavirus. Masques artisanaux fabriqués par le tapissier-décorateur du coin, fabrication de vitres de protection pour les commerçants par une entreprise de serrurerie-métallurgie ou production locale de gel hydroalcoolique, chacun aide à sa façon.

Bien que cette initiative des entrepreneurs ait un impact positif sur la situation, le pouvoir reste entre les mains du consommateur. L’avenir de beaucoup de petites et de moyennes entreprises dépend des choix des consommateurs.

Comment pouvons-nous aider?

  • Faites-vous livrer un bon repas de votre restaurant local préféré ! Beaucoup de petits restaurants qui ont dû fermer leurs portes comptent désormais uniquement sur les services de livraison. Cela leur permet de garder des employés tout en faisant rouler l’économie.
  • Procurez-vous des chèques-cadeaux ! Achetez-les en ligne afin de les utiliser à la réouverture des entreprises. Vous pouvez également en offrir à vos proches qui doivent célébrer leur anniversaire en confinement, ils seront heureux lorsque la situation s’améliorera.
  • Achetez en ligne, mais local ! Nous le faisons tous, faire les boutiques en ligne est si satisfaisant. Tant qu’à le faire, encouragez les entreprises autour de vous. La majorité d’entre elles a des promotions en vigueur qui feront probablement votre bonheur.
  • Achetez directement aux producteurs locaux ! En confinement, on grignote, on déjeune, on goute, on dine, bref, on mange tout le temps. Puisqu’on a le temps de cuisiner et qu’on prend la totalité de nos repas à la maison, mieux vaut acheter des produits de qualité auprès des producteurs locaux, soit sur les marchés encore ouverts, soit directement au sein des exploitations. De nombreux producteurs s’organisent également pour prendre les commandes par téléphone ou par internet et pour assurer les livraisons.

Confinement ou pas, on aime nos proches, on prend soin de nous, on se gâte de temps en temps, on partage de bons repas… Pourquoi ne pas le faire en encourageant notre économie locale ?

Les services de traduction en période de crise mondiale

Le monde est en train de tirer de précieux enseignements de l’épidémie de COVID-19, qui a touché certains pays plus durement que d’autres. Un constat ressort clairement de cette pandémie : les traductions de qualité sont plus importantes que jamais.

Quand une catastrophe aussi grave que la COVID-19 frappe la planète, les traductions fiables revêtent une importance capitale. On peut citer de nombreux exemples qui prouvent pourquoi il est important que vos traductions soient le plus justes possible. Pour mieux comprendre, penchons-nous sur les exemples suivants.

  • Lorsque la pandémie a commencé à gagner en ampleur et en gravité, les médias du monde entier se sont progressivement emparés du sujet. Si leurs dépêches avaient été mal traduites, nous n’aurions peut-être pas pleinement saisi l’impact global de la maladie. Cette incompréhension aurait pu aggraver la situation pour tout le monde.
  • Les établissements médicaux et les professionnels de santé qui travaillent ensemble partout dans le monde ont besoin de pouvoir s’appuyer sur des traductions médicales fiables. Utiliser un logiciel de traduction automatique pour traduire des documents ou du texte ne permet pas d’obtenir des traductions précises, ce qui peut rendre la crise presque impossible à affronter et surmonter. Si les professionnels de santé ne peuvent pas communiquer correctement et efficacement, la résolution du problème ne progresse pas.
  • Les chercheurs qui planchent sur des vaccins, des remèdes et des traitements échangent des informations. Pendant que les médecins et le personnel infirmier travaillent en première ligne pour tenter de contenir l’épidémie, ces spécialistes œuvrent dans l’ombre pour y mettre un terme. Si les traductions sont erronées, les chercheurs ne peuvent pas atteindre leurs objectifs à temps.

Ce ne sont là que quelques-unes des raisons qui expliquent l’importance cruciale des traductions de qualité. Mais comment garantir la qualité des traductions en temps de crise, et même en temps normal ? Le facteur le plus important est simple : les professionnels impliqués dans un projet de traduction doivent avoir de l’expérience dans le bon domaine et maitriser les deux langues concernées.

Le problème quand on fait appel à quelqu’un qui est simplement bilingue, c’est que même si cette personne parle couramment une autre langue, elle n’est probablement pas spécialiste du secteur en question. Le secteur médical, par exemple, a un jargon et une terminologie si techniques qu’ils constituent presque une langue à part entière. Quand ces termes sont présents dans un texte, ils doivent être correctement traduits par quelqu’un qui les comprend bien.

Utiliser un logiciel ou un site de traduction automatique, c’est faire pire que mieux. La plupart des traducteurs automatiques traduisent au mot à mot. Mais la langue est un système fluide, et chaque langue a des mots et expressions qui n’appartiennent qu’à elle. Un logiciel de traduction automatique classique ne saisit pas les subtilités d’une langue et produit une traduction erronée et difficile à comprendre.

La seule façon d’être certain d’obtenir une traduction de qualité, c’est de faire appel à des traducteurs professionnels. Pendant la crise de COVID-19, les membres du corps médical sont indubitablement des héros qui consacrent des heures de leur vie aux autres et prennent des risques pour aider l’humanité. Mais, si l’on jette un œil en coulisse, on constate que de nombreuses autres personnes se mobilisent pour atteindre le même objectif. Les traducteurs en sont le parfait exemple.

Que ce soit en temps de crise ou en temps normal, vous avez besoin de services de traduction professionnels sur lesquels vous pouvez compter. Contactez ITC Traductions dès aujourd’hui pour bénéficier des services de traduction que vous méritez.

Mots pour maux : petit florilège livré sans ordonnance

D’où proviennent ces mots, ces expressions, ces maladies… Plusieurs définitions pourraient vous surprendre !

 

Gardénal : Le laboratoire pharmaceutique qui a mis au point ce somnifère avait précédemment, avec beaucoup de succès, commercialisé d’autres médicaments se terminant tous par « nal ».
Le directeur de la firme avait demandé au service marketing de trouver un nom à cette nouvelle molécule et surtout « gardez Nal » … le nom était trouvé !

Métastase : du grec metastasis, changement de place.

Spleen : de l’anglais spleen, rate. La rate étant considérée comme le siège de l’hypocondrie ou humeur noire.
Antibiotique : c’est un ukrainien naturalisé américain, Selman Waksman, qui, après avoir découvert la Streptomycine, inventa ce mot en 1941.

Tomber dans les pommes : à l’origine, l’expression était « tomber en pamoison » ou « tomber dans les pâmes ». Le langage populaire l’a remplacé par le mot voisin « pommes ».

Cachet d’aspirine : erreur ! Un cachet, c’est une forme qui n’existe plus. Le cachet désigne un médicament en poudre enfermé dans une enveloppe de pain azyme. Il serait donc plus juste de dire « comprimé d’aspirine » ; le comprimé étant une forme agglomérée de poudre obtenue par pression.

Ne pas être dans son assiette : le mot « assiette » a son origine liée au verbe « asseoir » ; « assiette » désigna longtemps la place occupée par les convives à table. Puis, leur humeur, leur état d’esprit.

Phobie de la constipation : apopathodiaphulatophobie !

 

N’oubliez pas de toujours traduire vos termes grâce à une agence de traduction médicale comme ITC Traductions !

Télétravail : 10 conseils pour bien gérer son temps

En tant qu’agence de traduction, notre équipe compte plus de 2 500 linguistes professionnels partout à travers la planète. Travailler de la maison, on connait ! En cette période de confinement, nos traducteurs vous confient leurs 10 meilleures astuces pour bien gérer son temps en télétravail.

1. Faites une liste de tâches

La liste se prépare la veille pour commencer la journée rapidement et efficacement. L’important est de prioriser : les tâches importantes et celles qu’on repousse se font le matin. Des gros projets aux tâches quotidiennes comme faire la liste de courses pendant la pause déjeuner, on inclut tout ! Inscrivez-y également le temps de chaque tâche. Petit truc : brisez les grosses tâches en sous-tâches, c’est beaucoup plus satisfaisant !

2. Oubliez le « multitasking »

Le cerveau humain prend 15 minutes pour se concentrer sur une tâche. Si vous changez sans arrêt, votre productivité est affectée et vous perdez du temps. Concentrez-vous sur une tâche à la fois et changez seulement une fois qu’elle est terminée pour gagner en temps et en efficacité.

3. Aucune tâche personnelle

N’effectuez pas de tâches que vous ne feriez pas au bureau : la lessive, sortir le chien, etc. Si vous voyez des tâches à effectuer, prenez-les en note pour les faire lorsque la journée est terminée.

4. Évitez de naviguer sur le Web

Les actualités, les réseaux sociaux, la météo… infinies sont les distractions en ligne. Des études récentes montrent qu’un travailleur peut perdre jusqu’à 2,5 heures par jour en productivité dû aux distractions du Web. Si possible, éloignez également votre smartphone.

5. S’écouter

Êtes-vous une personne matinale ? Si oui, effectuez les grosses tâches le matin. La fatigue se fait ressentir après le déjeuner, gardez les tâches le plus simples (répondre aux courriels, appeler vos contacts, etc.) pour l’après-midi. Si vous êtes plus créatifs le ventre plein, gardez les tâches créatives pour l’après-midi.

6. Garder une routine

Avoir une routine est bon pour le moral et pour le travail d’équipe. Levez-vous à la même heure, ayez des heures de travail fixes avec une heure de déjeuner précise. Vos collègues connaitront vos disponibilités. C’est facile d’être toujours connecté, mais à l’extérieur des heures de bureau, éteignez votre ordinateur et les notifications sur votre téléphone professionnel.

7. Prendre une pause pour déjeuner

C’est trop facile de manger en vitesse à son bureau. Faites une promenade, méditez, etc. Eteignez votre écran et évitez les appareils électroniques au moins 30 minutes par jour. Traitez votre temps de pause avec le même respect que votre temps de travail.

8. Socialiser

Travailler de la maison crée un sentiment de solitude. Appréciez chaque interaction sociale. Favorisez le travail d’équipe, planifiez des vidéoconférences, assistez à des cours en ligne ou des webinaires. Vous n’êtes pas seul dans cette situation, nous sommes tous confinés !

9. Avoir un espace de travail dédié

On s’éloigne du lit et du sofa. Ce sont des endroits pour se reposer, pas pour travailler. Créez-vous un espace de travail.
10. Faire comme si vous alliez au travail

Les pyjamas, c’est confortable, mais ce n’est pas un mode productif. Mettez une alarme, faites votre café et habillez-vous comme si vous alliez au bureau. Le cerveau sera motivé à travailler et vous augmenterez votre productivité.

Afrique : difficultés et solutions de la transmission des messages de prévention

En France, on a pu parler du coronavirus comme étant « une grosse grippe », la grippe elle-même étant trop souvent évoquée comme un « méchant rhume », ce qui a eu des conséquences négatives sur la prise de conscience de la dangerosité du Covid-19.

On se rend compte de la difficulté d’utiliser les bons mots.
En Afrique, ce problème est d’autant plus présent que la plupart des pays recensent plusieurs langues et dialectes.

À chaque pays son message

Au Sénégal, « restez chez vous » se traduit par « tooglen sen ker » en wolof et « An ka tô sô » en mandingue. Le français y est certes largement parlé, mais ce n’est pas la seule langue utilisée puisque 21 sont recensées dans le pays.
Le Nigéria, avec ses 250 ethnies, est l’un des pays les plus multilingues au monde. La langue officielle y est l’anglais. 60 millions de Nigérians parlent le pidgin. L’hausa est la langue maternelle de 44 millions d’habitants, le yoruba pour 42 millions de locuteurs, l’igbo 35 millions. La diffusion uniforme des messages de prévention peut s’avérer complexe.
Au Mali, en bambara, le mot « virus » peut se traduire par « graine de maladie » (« banakise »). Comment faire en sorte que les néologismes locaux et les termes scientifiques ne fassent qu’un seul message, sans ambiguïté, compréhensible par tous ?

« Bien sûr, toutes ces langues expriment la maladie. Mais les écarts de traduction et d’interprétation peuvent être importants. Cette situation linguistique doit être analysée et prise en compte parce qu’elle peut poser problème pour des messages de prévention », explique à France Info l’anthropologue de la santé Yannick Jaffré. « Les langues africaines, pour des raisons historiques, n’ont pas véritablement un lexique médical “scientifique”. Il peut, de ce fait, y avoir une grande distorsion entre un message médical préventif et la manière dont il est reçu par les diverses populations. Ce qui introduit parfois des approximations et des équivoques, notamment chez les personnes les plus démunies. »

Dans le village d’Azaguie-Ahoua, à 50 km au nord d’Abidjan, les messages de prévention sont diffusés via des hautparleurs en abé (langue locale) et en français.

« Ici, les chefs ont un moyen super avec les hautparleurs. Ça évite les contacts (d’un rassemblement). Le message passe. On suit les instructions »

Le projet de l’Université de Dakar en collaboration avec des jeunes artistes, est peut-être la clé d’un langage universel ?

Dans tous les cas, une traduction et surtout une localisation sont primordiales pour que les messages soient bien compris par tous. Faire appel à une agence de traduction professionnelle spécialisée dans le domaine médical peut grandement aider à garder une population en sécurité.

Créer du contenu pour un marché international

Tous ceux qui travaillent dans le marketing en ligne ou le marketing multimédia vous le diront : « le contenu est roi ». Fini le temps où il suffisait de remplir une page web de centaines de mots-clés pour capter l’attention de clients potentiels. Les choses ont changé et, aujourd’hui, une entreprise se doit de produire un contenu utile et percutant si elle souhaite conserver ses marchés.

Sans oublier que le monde n’a jamais été aussi petit. De nos jours, on peut accéder au marché mondial grâce à Internet, aux moyens de transport simples et rapides, et bien plus encore. La technologie permet d’étendre plus facilement son rayon d’action et d’influence, mais cela implique désormais de créer du contenu pour un marché mondial, et non plus local. Pour ce faire, vous devez veiller à ce que votre contenu soit correctement traduit pour ce marché mondial.

C’est un défi de taille mais, en vous entourant d’une agence de traduction professionnelle et en gardant quelques points essentiels à l’esprit, vous serez en mesure de conquérir le monde et de faire passer votre message à des millions d’habitants de la planète. Voici quelques conseils à retenir.

  • Ne jamais négliger la stratégie de marque – Quelles que soient les langues dans lesquelles vous traduisez du contenu, votre marque doit rester cohérente. L’identité de votre marque doit être évidente dans toutes les langues et tous les pays.

 

  • Privilégier la clarté – Qu’il s’agisse d’un blog, d’une vidéo ou d’un communiqué de presse, misez sur la clarté et utilisez un langage simple quand vous créez du contenu. L’excès d’argot ou de contenu localisé peut donner une impression de flou une fois traduit. Mieux vaut faire simple tout en transmettant les bons messages.

 

  • Adopter un point de vue mondial – Quand elles créent du contenu international, trop d’entreprises peinent à abandonner leur vision locale. Trouvez des points communs à tous vos publics. Les habitants d’autres pays ignorent tout de ce qui se passe chez vous et n’en ont rien à faire : créez un contenu qui sera percutant partout.

 

  • Faire appel à des professionnels – On ne soulignera jamais assez l’importance de cette étape. En créant un contenu percutant, vous faites le premier pas vers la réussite future de votre entreprise. Faites appel à une agence de traduction expérimentée pour ne pas passer à côté du véritable potentiel de votre entreprise. Les professionnels veilleront toujours à ce que votre traduction soit adaptée à votre public cible, ce qui peut avoir un impact considérable sur vos résultats.

 

  • Ne jamais arrêter de créer – Pour finir, n’arrêtez jamais de créer. Produisez du contenu et faites-le régulièrement traduire pour continuer à faire le tour du globe et à assurer la réussite de votre entreprise.

 

En fin de compte, tout se résume à la façon dont vous créez votre contenu et à la façon dont vous le traduisez. Le recours à des services de traduction professionnels est essentiel pour disposer de traductions justes et faire en sorte que tout votre contenu reflète parfaitement l’identité de votre marque. Bonne nouvelle : nous sommes là pour vous aider ! Forts de nombreuses années d’expérience dans la traduction et d’une équipe de traducteurs professionnels fiables dans de nombreux domaines, nous sommes prêts à vous aider à conquérir le monde. Contactez ITC Traductions dès aujourd’hui pour en savoir plus.

La traduction : un investissement important dans votre entreprise

Dans le monde de l’entreprise, point de réussite sans investir de l’argent comme il faut, là où il faut. Certes, pour réaliser un bon résultat net, il est capital de maîtriser ses frais d’exploitation : si vous dépensez sans compter, vous courez à la catastrophe. Mais l’entreprise doit aussi prendre le temps de décider où investir son argent et de déterminer comment tirer le meilleur profit de cet investissement.

On pourrait croire que le plus simple est d’opter pour la traduction la moins chère possible, mais détrompez-vous. En réalité, mieux vaut considérer les services de traduction comme un investissement dans votre entreprise, plutôt que comme une dépense. Voici certains avantages de l’investissement dans des traductions de qualité.

  • Des marchés mondiaux – Grâce à Internet, à la rapidité du transport mondial de marchandises et autres merveilles modernes, le marché international est aujourd’hui à portée de main. Mais pour conquérir un public étranger, vous devez être en mesure de communiquer avec lui. Pour cela, vous devez traduire votre texte et vos informations dans une langue qu’il comprend, en employant les bonnes nuances locales.
  • De meilleures relations – Les personnes que vous connaissez et avec lesquelles vous travaillez peuvent également jouer un grand rôle dans votre réussite. En étant capable d’interagir avec des entreprises d’autres pays, vous aurez accès à davantage de ressources, d’outils et de partenariats. Mais sans une traduction de qualité, vous ne profiterez pas pleinement de cette opportunité.

Les deux points ci-dessus sont les principales raisons qui justifient l’importance de la traduction. Mais il ne faut pas pour autant oublier pourquoi vous avez besoin de traductions professionnelles de qualité ou, en d’autres termes, pourquoi il n’est pas toujours judicieux d’opter pour la solution la moins chère. Voici certains avantages de l’investissement dans des traductions de qualité.

  • La justesse – Le principal avantage est évident : en traduction, précision et qualité vont de pair. À moins de faire appel à un traducteur parfaitement bilingue et très expérimenté dans votre domaine d’activité, vous risquez de vous retrouver avec une traduction bâclée. Et si votre traduction ne transmet pas correctement votre message, vous risquez de perdre des clients. Dans tous les cas, vous dépensez de l’argent pour vos traductions. Alors autant dépenser de l’argent pour de bonnes traductions.
  • La sécurité et la conformité – On néglige parfois l’un des avantages de la traduction professionnelle. Les erreurs de traduction peuvent entraîner des problèmes de conformité ou de sécurité. Pour respecter la loi et toutes les normes en vigueur, vous devez transmettre le bon message, et ce, dans toutes les langues, sans quoi vous risquez des poursuites en justice.
  • La stratégie de marque – Pour booster l’identité de votre marque, vous devez transmettre correctement votre message. Pour ce faire, le recours à des services de traduction ou de transcréation est essentiel.

C’est indéniable : en matière de traduction, on ne peut pas se permettre de mal investir son argent. En investissant dans une traduction de qualité, vous contribuerez énormément à la réussite future de votre entreprise, et ITC Traductions est là pour vous accompagner. Contactez notre équipe dès aujourd’hui pour savoir comment nous pouvons vous assurer un bel avenir.

Améliorer ses traductions

Toute entreprise digne de ce nom a besoin de services de traduction de qualité. Quel que soit votre domaine d’activité, vous devez faire en sorte qu’un maximum de personnes puissent profiter de votre offre : un défi de taille quand on sait que le monde est aujourd’hui plus petit, ou en tout cas plus connecté, que jamais.
Pour relever le challenge, voici quelques conseils qui vous aideront à améliorer vos traductions. Si vous avez besoin de communiquer avec des clients et partenaires qui ne parlent pas votre langue (que ce soit pour un devis, un contrat ou un dossier médical), ces conseils pourront vous être d’un grand secours.

Rédiger de façon claire

La première étape porte sur la création initiale de votre contenu. Pour que sa traduction soit optimale, votre contenu doit être rédigé le plus simplement et le plus clairement possible dans votre langue. Évitez les dictons locaux et l’argot, qui ne feront que dissimuler le sens de votre texte et compliquer la tâche de votre traducteur. Pour obtenir de meilleurs résultats, écrivez clairement.

Connaître sa cible

Autre point dont il faut tenir compte : votre public cible potentiel. Rédigez votre contenu dans des termes compréhensibles et faciles à traduire pour le destinataire. Par exemple, certains groupes ou pays s’intéressent peut-être davantage à un sujet en particulier. Pensez-y en créant votre contenu.

Faire appel à des professionnels

Les traducteurs doivent connaître leur domaine de travail. Pensez à tous les termes techniques propres à votre contenu. La personne qui gérera votre traduction devra connaître ces termes pour les traduire correctement. Faites appel à un professionnel qui saura lire votre texte, le comprendre et le traduire sans le déformer.

Faire appel à des traducteurs bilingues

La connaissance de son domaine de travail ne suffit pas. Vos traducteurs doivent également maîtriser à la perfection les deux langues concernées. Ainsi, ils décerneront le sens de vos mots et sauront le transmettre correctement. Certains termes ont plusieurs sens. Il est important qu’un traducteur bilingue gère votre texte de façon à ce que vous obteniez exactement les résultats escomptés du premier coup.

Si vous souhaitez obtenir la meilleure traduction possible pour les futurs projets de votre entreprise, vous devez bien vous entourer. Contactez ITC Traductions dès maintenant pour en savoir plus sur la traduction et sur les méthodes de travail des professionnels. Vous vous lancerez ainsi dans votre prochain projet en sachant que votre texte sera correctement traduit du début à la fin.

Zoom sur la localisation de site web

L’adage « le monde est petit » se vérifie un peu plus chaque jour. La modernisation du transport de personnes et de marchandises et l’avènement d’Internet sont autant d’avancées qui permettent aujourd’hui de conquérir le monde. Il y a fort à parier que votre site web ait déjà été consulté par au moins quelques personnes étrangères à votre pays. Ce constat très positif pour les entreprises désireuses de s’exporter et de développer pleinement leur potentiel présente néanmoins un challenge de taille : la localisation des sites web.

Pour pouvoir continuer à se développer, à évoluer et à atteindre ses objectifs, une entreprise doit comprendre les bases de la localisation de sites web. Alors, pourquoi et comment localise-t-on un site Internet ? Pour le savoir, poursuivez votre lecture.

En quoi consiste la localisation de site web ?

La localisation n’est ni plus ni moins que l’adaptation d’un site web et de son contenu pour offrir la même expérience aux personnes d’un autre pays ou parlant une autre langue. Dans l’absolu, l’objectif est de permettre à un public international de consulter votre page et d’en tirer les mêmes informations qu’un visiteur de votre pays. La localisation passe donc par :

  • la conversion de toutes les devises et mesures,
  • l’adaptation des images ou icônes pour qu’elles correspondent à la culture locale,
  • la traduction du texte de sorte à ce que son sens soit le même que celui du contenu original.

Des images au texte, la localisation vous permet d’exporter efficacement votre marque sans la dénaturer.

Quel est l’intérêt de la localisation ?

La réponse à cette question paraît assez évidente : la localisation contribue à l’avenir de votre entreprise. Elle vous permet d’aller chercher des clients et partenaires potentiels dans le monde entier. Votre message sera parfaitement compris par tous les visiteurs, votre marque sera visible pour tous les utilisateurs et vous offrirez une expérience utilisateur optimale, le tout pour pouvoir améliorer intelligemment votre chiffre.

 

Obtenir les bons résultats

Une fois que vous avez compris le principe et l’intérêt de la localisation, il ne vous reste plus qu’à savoir comment vous y prendre. Nombreuses sont les entreprises qui tombent dans le piège des logiciels de traduction automatique.

N’oubliez pas que ces logiciels fonctionnent de façon très littérale et que la langue est beaucoup plus fluide que cela. La traduction mot à mot d’un slogan ou d’une expression n’aura pas toujours le même sens que dans la langue d’origine. Beaucoup de contenus perdent leur sens et se révèlent beaucoup moins percutants après traduction.

Dans la plupart des cas, mieux vaut investir dans des services de traduction professionnels, car votre site web est le reflet de votre entreprise et de sa qualité. Le désir d’élargir son périmètre d’action fait partie du développement logique de toute entreprise et c’est précisément là qu’intervient la localisation. Voyez la localisation comme un investissement rentable.

Et pour que votre site web soit parfaitement localisé, faites confiance aux professionnels. Contactez ITC Traductions pour savoir comment nous pouvons vous aider à conquérir le monde.